samedi 1 juin 2013

Le dérèglement de l'effet boomerang ...


Je ne sais pas pour toi, mais je crois personnellement à la théorie du karma, qui veut que chacune de tes actions , bonne ou mauvaise, te revienne un jour dans la tronche, un peu comme un boomerang.
Mais parfois, dans ta vie, il t'arrive des trucs bizarres et tu te demandes si il n'y a pas une couille dans le potage comme dirait mon mec (oui celui qui est délicat je t'en ai touché deux mots).
Je m'en vais te donner un joli petit exemple ...
Chaque année, une de mes meilleures amies organise une braderie de filles, c'est à dire une sorte de vide-dressing entre copines.
Le principe est simple : tout ce qui est dans ton placard depuis plus d'un an sans en avoir bougé doit partir, donc tu le troques ou tu le brades, à une fille qui sera pour ce vêtement une nouvelle famille, c'est beau, c'est rigolo, c'est écolo !
Cette année, comme toujours, j'ai donc préparé une ou deux bricoles et rejoint l'appartement de ma copine C., où je savais que j'allais retrouver quelques fidèles de la première heure, et bien sûr des nouvelles têtes puisque tout le monde peut amener des copines et les copines des copines etc.
On avait rendez vous vers 16 h, et, ça n'a pas manqué, à 17 h tout le monde était en train de glousser en culotte en poussant des cris de dindes ("oh ça te va trop bien ça !""oh non je suis pas sûre pour la jupe !""ah pardon tu essayais le petit haut ? désolée !""oui vraiment tu peux venir avec nous à la piscine je pense que ça te ferait bcp de bien""non t'as pas grossi c'est juste mon miroir qui est déformant", j'en passe et des meilleures).
Enfin, en réalité, les filles normales étaient dans le dressing, et moi je me promenais en faisant la conne en culotte avec des guêtres anglaises multicolores ; bref j'étais au top.
Lorsque, tout soudain, je vis arriver un groupe de gonzesses dont l'une me rappelait vaguement quelqu'un ... Mais qui ? Tu connais ma mémoire, bref, passons.
Elle s'approche de moi pour me faire la bise et je lui fais mon plus beau sourire, quand elle se met à crier "Mais dis donc, C'EST TOI LA SALOPE QUI M'A PIQUE MON MEC A LA FAC JE TE RECONNAIS !!!"
Gros blanc.
Plus personne ne bouge (pourtant c'est pas un hold up).
Grand moment de solitude.
Neurones en ébullition.
Putain mais qu'est-ce qu'elle dit ???
Retour du cerveau du poisson rouge ...
Oh putaaaaaaaaaaaaain !!!
"Alors oui, c'est vrai, enfin non, c'est pas ça, attends ...", et me voilà partie à expliquer la situation à une trentaine de paires d'yeux braqués sur moi (qui suis toujours en culotte et en guêtres arc en ciel, remember ? enjoy !).
En fait, si tu veux tout savoir (espèce de petit curieux va !), quand j'étais à la fac, cette fille avait largué son mec comme un merde, alors que, la même semaine, je me faisais jeter par le mien. Ironie du sort.
Désespéré, il a voulu se consoler dans mes bras, et j'ai cédé.
Franchement, je pouvais pas lui dire non tu comprends, limite j'ai fait une bonne action tu vois ...
Hé ben tu sais quoi ???
Il m'a fallu 20 minutes et une jupe sur laquelle elle avait kiffé pour lui faire comprendre ça et la calmer un peu dis donc !!
Heureusement qu'on faisait la même taille, t'imagines, sans ça je repartais avec des dents en moins !
Ah punaise, tu sais quoi ? Les braderies de filles quand même c'est un peu dangereux je sais pas si j'y retournerai l'an prochain ...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire