vendredi 19 juillet 2013

Espèce d'empaffé de sa race de mort (ou une nuit en enfer - j'exagère presque pas !)


Mercredi soir, c'était la veille de mon retour de vacances (nan mais t'as vu ce blog c'est dingue, c'est presque aussi bien nul fou ringard conceptuel (mouais on va garder ça) que Loft Story, tu suis ma life quasi en direct j'espère que tu réalises ta chance !).
Dans ma tête, le programme était donc très clair : je faisais le ménage de la maison à fond, je préparais les bagages des gnomes et les miens, je faisais dîner et je couchais les minots, et je me préparais mentalement à faire le lendemain 2 petites heures de route pour aller déjeuner avec une amie très chère, et ensuite 6 heures de route jusqu'à chez moi ...
Sachant que je déteste conduire et que je suis une Pierre Richard du volant aussi, il me fallait quand même une bonne nuit de sommeil t'es d'accord ?
Oui mais la vie ne t'apporte pas toujours la confiture de tes rêves sur ta tartine si tu vois ce que j'veux dire ... (tu vois pas ? c'est pas grave)
Je me couche donc, pleine de bonnes résolutions : dormir tôt, dormir vite, dormir bien !
22h30, je suis dans mon plumard : parfait.
Bon j'ai juste une migraine qui débute mais c'est pas grave, je prends un cachet et je prie Sainte Rita (si t'as déjà eu des migraines tu comprends le souci du début de migraine en début de nuit, en général ça n'augure rien de bon pour tout te dire).
23h02, j'entends un léger chuintement autour de moi.
23h17, ça se précise : il y a un putain de moustique dans ma piaule.
Je reste calme, je ferme fenêtre et porte, j'allume la lumière pour trouver cet enculé de sa race de mort et lui faire sa fête.
Je mets mes lunettes (je suis un peu aveugle myope il est vrai).
Ah.
Bon.
Je réalise que ma chambre est couverte de lambris ...
T'as déjà essayé de trouver un minuscule moustique sur un énorme lambris ???
Ouais voilà ...
Hé ben crois moi ou pas, mais je l'ai trouvé ce petit salopiot, et je l'ai buté, ouiiiiiiii (bonheur intense !).
Une fois mon meurtre perpétré, je me recouche, je soupire profondément pour relâcher les émotions négatives et les tensions, rouvrir mes chakras et me préparer mentalement à dormir, enfin bref je me recouche.
0h12, j'ai un foret taille 25mm qui me perfore doucement la tempe droite.
La migraine est ton amie, la douleur est une sensation que tu peux accueillir, ne la rejette pas, fais en ton amie, TA GUEULE BOUDDHA TU VOIS PAS QUE J'ARRIVE PAS A DORMIR ??!!
Bon, je bois un verre d'eau, ça va passemane, ça va passemane ...
Je me rendors.
1h38, nouveau chuintement.
Fuuuuuuuuuck.
Lunettes - Porte - Fenêtre - Lumière - Lambris - Enculé -
Cette fois je l'ai pas trouvé !!
Pas grave, je file chercher l'anti-moustique dans le salon et je me badigeonne les jambes et les bras.
J'éteins, je me recouche, je sens mes paupières lourdes et cernées, ça se présente super bien pour les 8 h de route demain, je vais bien tout va bien comme dirait l'autre ...
Je me rendors malgré tout, bonheur !
De courte durée ...
2h25, la perceuse doit être à fond, ils ont déjà traversé au moins un mur et peut être même qu'ils ont commencé à extraire mon pois chiche, c'est pas possible autrement ...
Je reprends un cacheton (Sanofi je suis ton amie !)
Je me recouche.
Z.E.N.
Ca va le faire, ça va le faire, ça va le faire ...
Bon.
Ca ne le fait pas du tout : 3h37, l'enfoiré est de retour, il vrille autour de mes oreilles.
Non mais est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi ces saloperies de suceurs de sang font autant de bruit et viennent TOUJOURS autour de tes oreilles ???
C'est pas possible de juste piquer les pieds / jambes / épaules (raye la mention inutile) sans nous réveiller ? On se grattera demain comme des dingues, ça devrait suffire à leur bonheur non ???
Rhaaaaaa je HAIS les moustiques !!!
De rage (et de fatigue aussi un peu, peut être), je ne rallume même pas, je ne remets même pas mes lunettes ...
J'attrape fiévreusement l'anti-moustique, je l'approche de mon visage et de mes mains, et j'appuie un bon coup ...
ET JE ME PRENDS LE JET D'ANTI MOUSTIQUE EN PLEIN DANS LA GUEULE !
Dans l'oeil droit même, pour être précise.
Je te jure.
Sur la tête de mes gosses.
Putain même moi je me serais pas crue capable de ça !
Allez vas-y rigole, c'est cadeau c'est bueno, imagine moi : 3h40 les yeux en chiale dans la salle de bains, à me faire des rinçage d'intérieur de paupières en espérant que ça arrête de brûler, les yeux explosés par le produit, la fatigue, la migraine ...
Hé ben le lendemain, j'étais pas très fraîche pour tout te dire, même les enfants ont dû le sentir parce que quand ils m'ont vue, ils ont levé un seul sourcil avec un air un peu effrayé, et surtout, surtout, ils n'ont jamais été aussi sages que pendant cette journée.
Mais tu sais le pire dans toute cette blague ???
C'est que ces cons de moustiques, hé ben ils m'ont même pas piquée !!!

6 commentaires:

  1. pute borgne l'anti moustique dans l’œil m'a tué!!
    remarque t'as trouvé le bon remède contre la migraine : avoir très mal ailleurs
    si ça se trouve c'était pas des moustiques c'était dans ta tête; je suis sur que ta tête elle chuinte vu comment tu te colles du collyre à moustiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je savais que ça te plairait ma poule, si je te dis qu'au milieu de cette nuit de merde je pensais fort à toi tu me crois ??

      Supprimer
  2. Tout ça pour ça????!!!! Et en plus des enfants sages toute la journée...
    Popopopo, y en a qui savent y faire pour qu'on les plaigne!!!!
    Et ça a presque marché, oui presque...
    Christine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enooorme ! Tu me fais trop rire Christine !!!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Pur jus c'est le cas de le dire ma Valou ;) !
      biz !

      Supprimer