mardi 11 novembre 2014

Et toi, toi qui passe par ici, tu en es où ?




Comment tu vas ?
Comment tu te sens ?
Le coeur, la tête ?
A l'envers ? A l'endroit ?
Bien en place ?
Ou un peu perdu ?
Dans la lumière bleutée du soir ?
Dans celle rosée du matin ?
Tu avances ?
Tu stagnes ?
Tu t'en sors ?
Ou pas ?
Qu'est-ce qui te motive ?
Qu'est-ce qui te maintient ?
Qu'est-ce qui te fait respirer chaque matin ?
Qu'est-ce qui te tétanise ?
Qu'est-ce qui te blesse ?
Qu'est-ce qui te retient ?
Est-ce que je suis la seule à me poser toutes ces questions ?
Est-ce que tu le fais aussi, mais plus secrètement ?
J'aimerais savoir ...
J'aimerais compiler les instants de vie.
Retranscrire les instants d'envie.
Retenir les instants bénis mais aussi ceux maudits ...
J'aimerais pouvoir en faire un kaléidoscope.
En 360°.
Plein feu sur les émotions.
Plein phare sur ton âme et la mienne en interaction.
Et comprendre.
Et te comprendre.
Et tout comprendre.
J'aimerais écrire sans fin sur cette recherche ...
Je ne sais pas si c'est "normal".
Je ne sais pas si c'est "bien".
Mais c'est important pour moi.

Crédit photo : Bob



7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. mêmes questionnements sans fin...et m'étonner parfois que je les retrouve chez d'autres sisters, et ça fait du bien de savoir qu'on n'est pas seule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi ça me fait du bien Silo de te savoir dans les mêmes interrogations ...
      A tout le moins, on n'est pas totalement atypiques alors ;)

      Supprimer
  3. Waouh, elles me foutent les poils tes questions... Alors en vrac pour te répondre (puisque tu as l'amabilité de demander :-) ), je dirais "ça dépend"... Des fois j'avance, des fois je régresse. Ce qui me fait respirer : les bras de mes fils autour de mon cou, la chaleur des copines, l'attraction de la page blanche... Ce qui me blesse : l'injustice, l'indifférence, le mépris de ceux qui se croient au-dessus des autres... Il y a tant à dire... Mais globalement ça va. Oui, ça va ! Et j'espère que toi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vraies questions font toujours ça non ?
      Je suis heureuse de lire ta réponse. Parce que c'était en effet une vraie question.
      Parce que j'aime bien savoir aussi où vous en êtes, vous.
      Je ne peux quand même pas tout le temps parler de moi hein ;) !

      Supprimer
  4. Pfiou elles me font monter les larmes tes questions ... Je ne me pose pas toutes ces questions, j'avance, j'élude, je fais l'autruche ... mais y aurait du boulot ...
    Maëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que ce sont de vraies questions, des questions importantes qu'on ne nous pose jamais.
      Alors que ce sont celles qui justement pourraient nous faire avancer.
      L'autruche c'est une bonne option ...
      Jusqu'à ce qu'une meilleure option se présente non ? ;))

      Supprimer