lundi 16 septembre 2013

M'enfin t'inquiètes pas mon Bob, j'te dis que tu peux compter sur moi !


Caché incognito sous cette casquette, il y a un homme sur qui, c'est vrai, en général je peux compter !
Mais il m'est revenu ce week end une bonne petite anecdote à la Pierre Richard qui m'a rappelé que chaque principe avait ses exceptions, et que cette exception là valait son pesant d'or ...
J'étais alors enceinte de ma poulette, pas très enceinte encore, mais suffisamment pour avoir des douleurs préoccupantes dans le bas ventre, et des contractions, pour un bébé même pas à mi chemin de son parcours. J'étais donc un peu stressée tu t'en doutes (les hormones + mon caractère de chiottes, t'imagines bien les ravages).
On était invités au mariage d'une amie très chère, mais ce mariage avait lieu très loin, il fallait conduire au moins 7 heures, et je ne tenais quasiment pas assise tellement j'étais pas bien.
Mon homme a dit : "T'inquiètes pas, je conduirai tout le temps, tu restes allongée dans la voiture tout le trajet, tu te reposes, tu peux compter sur moi !".
Ouais.
Alors niveau repos, je dois avouer que les 7 heures de route c'était déjà moyennement reposant mais passons.
Je t'épargne aussi la chambre d'hotel réservée que le mec ne voulait plus nous donner quand on est arrivés à 22 h avec nos valises (y compris sous les yeux) et notre minot de 4 ans à l'époque ...
Je préfère te parler de la soirée du lendemain, celle du mariage.
Mon mec, pour tout te dire, est un peu sauvage, et il angoissait légèrement à l'idée de se retrouver entouré de gens qu'il ne connaissait pas (à part les mariés, il connaissait un couple seulement, c'est vrai que ça fait léger) ...
Bon, vers 23 h, il avait vidé plusieurs coupes de champagne et il angoissait déjà beaucoup moins, mais moi je commençais à comprendre que l'alcool franchement ça rend pas jojo, surtout quand t'as pas le droit d'en boire (traduis, j'étais totalement frustrée et donc ultra un peu chiante).
Je lui ai donc annoncé que j'allais rentrer à l'hôtel avec notre fils. Lui préférait rester encore un petit peu quand même. Mais pas longtemps. T'inquiètes pas mon Bob. Juste un peu. Mais oui je serai raisonnable, rhooo ça va, j'ai plus 18 ans quand même !
On est donc partis se coucher avec l'enfant.
Quand soudain, au milieu de la nuit, dans cette chambre d'hôtel pourrie magnifique (avec salle de bains préformée tu vois le genre), j'ai entendu un barouf du tonnerre et j'ai cru qu'il y avait un crash, genre une voiture qui vient de pénétrer dans la chambre ! Ou une bête ? Ou les deux.
J'entends un râle, et je réalise que cette chose là, qui rampe à moitié vers le lit, c'est mon mec.
Manifestement farci comme une carpe, beurré comme un p'tit Lu, cuit comme un oeuf dur, enfin bon t'as compris l'idée quoi.
Ma montre indique qu'il est plus de 4 heures du mat, je lui siffle rageusement demande gentiment de faire un peu moins de bruit rapport au fait qu'on est trois dans cette piaule et qu'on voudrait bien dormir ...
Il se couche, dépité, et je l'adresse à l'auberge du cul tourné.
A peine 10 minutes plus tard il se relève, malade comme un chien et file dans cette siouperbe salle de bains-boîte à chaussures pour agoniser !
Je t'épargne les détails, et le fait que donc aucun d'entre nous n'a pu beaucoup dormir après ça ...
Le lendemain matin, autant te dire que c'était soupe à la grimace pour le petit déj (alors qu'il rêvait plutôt d'un citrate de bétaïne je pense).
Moi : "Tu es sûr que tu vas pouvoir prendre le volant mon chéri sans déconner t'as vu ta gueule ?"
Lui : "Pas de souci, je gère !".
Moi : "Oui mais enfin tu es quand même encore très très vert"
Lui : "Fais moi confiance"
Moi : "Comment te dire ..."
Lui : "Nan mais c'est bon j'ai pas 18 ans !"
Moi : "Faudrait changer de phrase parce que celle-là tu me l'as déjà faite hier, avant d'aller piquer du champagne dans les caves en douce pour te bourrer la gueule avec de parfaits inconnus, qui ont dû te ramener ensuite tellement tu savais plus où tu étais ... Enfin j'dis ça j'dis rien hein !"
On part donc, il prend le volant - et ce qui lui reste de dignité - et s'engage sur l'autoroute, prêt à enquiller les 7 heures de bagnole qui nous attendent.
Mais au bout de quelques minutes, je vois une goutte perler le long de sa tempe, et surtout, je le vois jaunir, pâlir, verdir ...
On a dû s'arrêter à la première station d'autoroute, et devine qui est restée à pousser son minot sur la balançoire miteuse du parking pendant 2 heures afin que Môssieur récupère un semblant de face humaine ??? Ben oui c'est Bob !
Franchement, je dois l'avouer, ce mariage a failli nous conduire direct au divorce ...
Du coup, depuis, je refuse catégoriquement toute invitation où mon mec ne connaît personne !


12 commentaires:

  1. malgré l'atmosphère gerboulade,
    j'avoue cette photo
    elle est trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé Atmosphère atmosphère ? Est ce qu'on a des gueules d'atmosphères ??
      ;)
      Merci pour la photo, venant de toi c'est un sacré compliment pour moi !

      Supprimer
  2. Mais tu es une mine de pépites métaphoriques mon Bob ! Celles sur l'état éthylique avancé sont particulièrement savoureuses (traduire : à ce stade de la lecture, je me marrais toute seule devant mon écran de téléphone)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis le dictionnaire de l'inutile ... mais c'est bon aussi ce qui es inutile ! Biz Adjani jolie ;) !

      Supprimer
  3. "je l'adresse à l'auberge du cul tourné", ah ah je la connaissais pas celle-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah dans ma famille (assez matriarcale), je l'ai souvent entendue !
      L'utilise pas trop quand même Urs' ;) !

      Supprimer
  4. Pfffffioulala....Quelques jour sans rendez-vous virtuel et voilà Bob en pleine production: du joyeux, de l'hilarant, du "qui fait aux yeux les larmes monter".
    Bon je prends le temps de découvrir, de lire...Et je reviens.
    Quel bel homme ton homme!!! Comment je le sais??? Si tu le planques, c'est pour pas qu'on le pique!!! Et toc!
    Nina (je crois) et....??????
    Christine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu sais que je commençais à m'inquiéter ?!
      Heureuse de te retrouver :)

      Supprimer
  5. :-)
    C curieux...ca me dit qq chose!!!
    Dis donc, poulette, faut kon se cale une date...parce que si je dois me remarier pour vous voir, ca va être compliqué! !!!
    Signé Audius première du nom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha tu vois tu as un texte à toi !
      You are the best, et toi tu sais quelle tête il avait en vrai, franchement c'était pas joli joli ;) !

      Supprimer
  6. A l'auberge du cul tourné... Ca faisait un brave moment que je ne l'avais pas entendue, celle-ci! Et sinon, ton récit me rappelle un nombre non négligeable de mariages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merde ! Pas trop souvent quand même ?! ;)

      Supprimer