lundi 27 mai 2013

Let the sun shine !!



Je ne l'avais pas vue depuis des semaines, toutes ces longues journées à errer dans du gris clair ou du gris foncé, ça fait sans doute plaisir à Goldman mais moi, ça m'avait minée ...
Et puis surtout, j'avais fini par ne plus penser à elle, j'avais renoncé !
Quand tout à coup, ce matin, je l'ai croisée, j'ai réalisé qu'elle était là, juste devant moi, elle que j'avais presque oubliée !
Je l'ai observée, et c'est fou comme quand on la regarde elle se "replace" : elle avait les épaules un peu voûtées, la tête baissée, l'air fantomatique. Et au moment précis où j'ai posé les yeux sur elle, elle s'est transformée, comme par magie : elle s'est redressée, a relevé la tête, bombé le torse, je distinguais ses mèches folles (jamais coiffée, c'est un principe pour elle), ses jambes nues, comme une prière pour faire durer ce petit morceau de printemps, sa jupe boule (tu verras peut être une photo si tu es sage !) ...
Celui qui fait briller des paillettes sur le sol du Rayol, celui qui transforme trois bouts de cailloux en pépites, celui qui change la poussière en or l'avait faite  revenir et j'étais si heureuse de la retrouver ce matin ...
Elle était là, grâce à ce merveilleux et tant attendu rayon de soleil !
Mon ombre ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire